Aller au contenu principal

Les fraudes englobent une catégorie très vaste d’activités illégales qui, dans le monde en ligne, regroupe tout, des maliciels à l’hameçonnage, en passant par les sites frauduleux de commerce électronique. Le Centre antifraude du Canada (CAFC) a même recensé plus de 50 catégories d’arnaques et de fraudes.

En matière d’arnaques, il existe une grande différence entre un individu qui installe un rançongiciel sur votre ordinateur personnel et une boutique en ligne qui vous envoie un repose-pied à la place de la chaise luxueuse que vous avez commandée (une arnaque fréquente). Cependant, le résultat est le même : l’utilisateur final se sent victimisé et peut ressentir de l’impuissance, de la colère, de la peur ou les trois en même temps. De plus, la fraude n’est pas un virus, un rançongiciel, un réseau de zombies ou toute autre menace que les outils de cybersécurité surveillent. Mais comme vous le verrez plus loin, il existe des solutions.

Selon Statistique Canada, les taux de criminalité continuent de chuter de façon dramatique en ce qui concerne les actes d'entrées par effraction et les vols par exemple (en baisse de 16 % et 18 % respectivement d’après son rapport de 2020), de sorte que c’est dans le contexte global de la baisse des crimes contre la propriété que l’augmentation effarante de la criminalité en ligne est si choquante. Il en est ainsi parce que, contrairement aux crimes physiques, les arnaques en ligne peuvent être l’œuvre de voleurs qui exercent leurs activités n’importe où sur la planète.  Autour de moi, presque tout le monde a eu connaissance d’un incident ayant touché un membre de sa famille élargie.

Lorsqu’on parle d’impact, celui-ci est considérable. En date du 31 août 2021, on dénombrait plus de 51 000 rapports de fraudes représentant des vols d’un montant de presque 1,5 million de dollars au Canada d’après l’outil de suivi du CAFC. Les arnaques augmentent également en importance, puisque la somme perdue est bien plus élevée qu’elle ne l’était l’an dernier. Enfin, puisque de nombreuses fraudes ne sont tout simplement jamais signalées, nous soupçonnons que leur nombre véritable est bien plus élevé.
 

Le Bouclier canadien de CIRA intègre le flux de Scam Adviser à ses versions protégées et familiales.

CIRA s’est associée à ScamAdviser, un chef de file mondial de la technologie antifraude, pour intégrer son flux à la liste de blocage du Bouclier canadien de CIRA. Cela signifie que si vous essayez de visiter un site qu’on croit frauduleux, vous tomberez plutôt sur une page bloquée.

Le Bouclier canadien de CIRA offre un niveau de protection gratuit contre les maliciels et l’hameçonnage à l’intention des foyers canadiens. Il a été mis en œuvre dans le cadre d’un projet « d’investissement » communautaire. Il tire parti des analyses de cybersécurité et de l’IA pour détecter et bloquer chaque jour plus de 100 000 nouvelles menaces encore jamais vues. Il entre dans le cadre de nos efforts à but non lucratif qui visent à créer un Internet encore plus fiable au Canada. N’importe qui peut le configurer à partir des paramètres DNS du routeur ou de la passerelle locale afin de protéger sa maison au grand complet. Il est aussi facile de le configurer à partir des réglages de sécurité de votre navigateur pour vous protéger lorsque vous naviguez sur le Web.
 

Comment le Bouclier canadien de CIRA peut-il identifier une arnaque ou une fraude soupçonnée?

Le flux ScamAdviser est assez perspicace. Son site permet aux gens de procéder à l’essai des URL et de signaler les arnaques connues. On y trouve également des listes d’arnaques que les autorités ont identifiées, et, surtout, les sites sont continuellement examinés grâce à un algorithme commercial cherchant d’indices d’arnaques. Cela comprend plusieurs des choses que les adeptes du magasinage en ligne devraient faire par eux-mêmes lorsqu’ils visitent une boutique virtuelle pour la première fois. Par exemple, les serveurs des entreprises se trouvent-ils où il se doit? L’entreprise est-elle récente bien qu’on retrouve des centaines de commentaires positifs à son sujet? Le site Web est-il reproduit sur plusieurs noms de domaine différents? Et bien plus encore. Chacun de ces éléments contribue à la cote qui détermine à quel point un site peut être risqué.
 

Quels sont les sites frauduleux qui sont bloqués?

Pour ceux qui utilisent la version protégée ou familiale du Bouclier canadien, nous bloquons les sites qui présentent vraiment la cote la plus élevée. Pourquoi? Notre protection contre les maliciels et l’hameçonnage est formidable parce que nous l’avons conçue de manière à obtenir un taux très faible de faux positifs pour nous assurer ainsi que vos expériences sur le Web ne sont pas décevantes. Si votre famille a déjà vécu une mauvaise expérience, elle risque de désactiver la fonction de sécurité, et le Bouclier canadien de CIRA assure un excellent équilibre entre la protection contre les menaces et les besoins des utilisateurs.

Autrement dit, nous vous recommandons encore et toujours de prendre le temps de parcourir quelques-uns des conseils sur la façon de détecter une arnaque avant d’acheter quoi que ce soit dans une toute nouvelle boutique. ScamAdviser a dressé une liste intéressante des façons de reconnaître une arnaque.
 

En conclusion, l’ajout d’un système de blocage des arnaques et des fraudes est une autre raison d’opter pour le Bouclier canadien de CIRA pour aider à protéger votre réseau à domicile et vos appareils mobiles. Notre mission n’a aucun but lucratif, ce qui signifie que nous n’avons aucun intérêt à pousser la vente ou à monétiser vos données. La protection de vos renseignements personnels est tout aussi importante que votre sécurité en ligne. Si chaque individu est en sécurité, l’Internet au grand complet sera également plus sécuritaire.