Aller au contenu principal

Imaginez la toute première astrophysicienne autochtone parlant virtuellement à votre classe secondaire éloignée, parlant d’un emploi ou d’une carrière que vous n’aviez jamais envisagé. Ou peut-être s’agit-il d’un chef professionnel qui vous permet de poser toutes vos questions brûlantes sur la façon dont il a commencé dans l’industrie.

Connexions Nord est un programme dirigé par TakingITGlobal qui propose des sessions éducatives interactives dans les écoles des communautés indigènes éloignées grâce à la technologie vidéo bidirectionnelle haute définition offerte par Cisco. Son programme Future Pathways met les élèves en contact avec des modèles de rôle autochtones dans des écoles éloignées de leur réseau Connexions Nord.

Les étudiants peuvent apprendre en direct auprès d’experts dans différents domaines de carrière, d’illustrateur médical à écrivain en passant par musicien. L’expérience est presque comme avoir une conversation avec un conseiller d’orientation, mais mieux, car le programme met les étudiants en contact direct avec des personnes qui travaillent dans leur domaine.

« Être en mesure de faire entrer le monde dans mon école très isolée du nord-ouest de l’Ontario et de fournir des images et des perspectives que les élèves n’ont ni vues ni considérées auparavant est une ressource précieuse dont j’espère pouvoir bénéficier pendant de nombreuses années à venir. »

- Participant à Connexions Nord, enseignant à l’école secondaire de Fort Frances, à Fort Frances, en Ontario.

Le programme Connexions Nord a connu une croissance importante et appuie maintenant 100 écoles au Canada, y compris toutes les écoles du Nunavut, et beaucoup d’autres dans les territoires et les communautés du Nord.

La sensibilité culturelle est au cœur du succès du programme. Lauren Butler, responsable des communications et des collectes de fonds chez TakingITGlobal, explique que Connexions Nord travaille dans des communautés qui confirment leur intérêt et s’en mettent à la portée après avoir pris connaissance du projet, principalement par le bouche-à-oreille.

Il s’agit d’une opération basée sur les besoins qui prend en compte le contexte local lorsqu’elle aide à coordonner des sessions interactives. Elle travaille avec les enseignants pour s’assurer que le contenu est attrayant, lié au programme d’études et répond aux besoins éducatifs identifiés par la communauté locale.

Surmonter l’obstacle d’une connectivité limitée dans le Nord

L’ACEI a appuyé Connexions Nord dans le cadre de notre initiative de subventions du Programme d’investissement communautaire. Le financement a aidé l’organisation à élargir sa bibliothèque de contenu en ajoutant plus d’experts virtuels et des visites sur le terrain concernant sa programmation.

Compte tenu des graves défis de connectivité auxquels sont confrontées les communautés du Nord, le financement de l’ACEI sert également à produire et à distribuer des copies imprimées du catalogue des sessions en ligne de Connexions Nord – une ressource clé pour atteindre les communautés éloignées ayant un accès limité à Internet.

Même lorsque la connectivité à large bande est meilleure, les documents imprimés et les catalogues de sessions en ligne sont des éléments essentiels du programme. Connexions Nord envoie des documents imprimés aux enseignants pour les aider à rendre le projet numérique pleinement accessible, ce qui, selon Mme Butler, n’est souvent pas bien compris.

« Ce ne sont pas seulement des sessions en direct. Nous envoyons du matériel, des guides de discussion et tout ce qui est nécessaire pour les leçons – qu’il s’agisse de calmar pour des dissections, des livres pour enfants d’auteurs autochtones ou des paquets de fournitures d’art – nous essayons de rendre l’expérience aussi interactive que possible. Les salles de classe parlent avec des experts, mais les enseignants font souvent un enseignement parallèle en classe dans le cadre de la prestation », a-t-elle déclaré.

La pandémie de COVID-19 a souligné l’importance d’une connectivité Internet de haute qualité pour l’apprentissage, le travail et les connexions avec les autres. Les données tirées du test de rendement Internet de l’ACEI montrent que la fracture numérique massive entre les villes et les régions rurales du Canada s’est creusée depuis le début de la pandémie en mars.

Alors que la plupart des enfants sont de retour dans les salles de classe, de nombreuses communautés éloignées avec lesquelles Connexions Nord travaille sont toujours aux prises avec une connexion Internet lente. Cet automne, Connexions Nord décernera près de 500 ordinateurs portables et tablettes à des élèves du secondaire issus de dizaines de communautés Connexions Nord pour relever les défis de l’inclusion numérique.

Michael Furdyk, directeur de l’innovation chez TakingITGlobal, explique que « pour surmonter les limites de la bande passante, les appareils seront chargés avec plus de 100 Go de contenu Connexions Nord préenregistré, d’entrevues vidéo avec plus de 100 modèles de rôle des Premières nations, des Métis et des Inuits et de didacticiels de formation en compétences numériques ».

Les lacunes dans le financement de l’alphabétisation numérique

Les gens derrière Connexions Nord seront les premiers à vous dire qu’ils ne peuvent pas faire leur travail sans un soutien financier soutenu,  et ils ne sont pas les seuls. En octobre, l’ACEI a publié une étude historique détaillant les lacunes de financement auxquelles font face les organismes qui travaillent sur des projets de développement numérique au niveau communautaire au Canada.

Ce qu’il faut retenir du rapport, c’est que bien qu’il existe un secteur caritatif dynamique qui travaille à améliorer la vie des Canadiens en leur donnant accès à Internet ou à des projets éducatifs comme Connexions Nord, ce secteur est gravement sous-financé, car le Canada n’a pas de véritable tradition de « philanthropie pour le numérique ».

Avec des projets comme Connexions Nord en croissance chaque année, Mme Butler a déclaré qu’elle espérait que le financement de base des organisations travaillant sur des projets de développement numérique devienne une réalité. À l’instar de nombreux organismes communautaires dont nous avons entendu parler dans le cadre de notre recherche sur le financement numérique, Connexions Nord compte sur le financement de projets pour une grande partie de son travail. Mme Butler dit que Connexions Nord utilise une approche « pièces de puzzle », faisant correspondre les intérêts des bailleurs de fonds dans des types spécifiques de contenu ou dans des régions particulières aux besoins des communautés desservies par Connexions Nord. À l’ACEI, nous espérons que de nouveaux bailleurs de fonds se mobiliseront pour soutenir des initiatives comme Connexions Nord et fourniront un financement de base qui permettra aux organisations d’atteindre leur vision et leurs objectifs à long terme.


L’ACEI est fière d’appuyer des projets importants comme Connexions Nord. L’alphabétisation numérique est l’un des quatre domaines de financement de notre programme phare de subventions du Programme d’investissement communautaire, qui finance 1,25 million de dollars chaque année pour appuyer des projets numériques visant à bâtir un Internet de confiance pour les Canadiens. Pour en savoir plus sur le programme, cliquez ici.