Aller au contenu principal

Le principe d’un pare-feu DNS est simple. Il utilise des résolveurs DNS pour protéger les utilisateurs d’une organisation contre la visite de sites Web qui pourraient conduire à des maliciels, des rançongiciels ou d’autres cyberattaques malveillantes susceptibles de nuire au réseau d’une organisation.

Les pare-feu DNS, avec d’autres outils comme un pare-feu classique, fonctionnent comme une couche de protection supplémentaire pour bloquer la résolution de domaine, ce qui permet de désactiver les attaques ou de les gérer par leurs concepteurs.

Pour fonctionner, un pare-feu DNS doit savoir quels noms de domaine sont légitimes et lesquels sont malveillants. Ces informations proviennent d’un flux de menaces qui est chargé dans un résolveur DNS et utilisé pour évaluer les requêtes DNS entrantes (demandes de résolution). Chaque requête envoyée à partir d’une application ou d’un appareil utilisant le DNS est comparée au flux de menaces intégré afin de déterminer si elle est légitime ou non.

 

Les pare-feux DNS ne sont que le début

Un pare-feu DNS est un excellent outil pour protéger votre organisation contre les cybermenaces.

En effet, de nombreuses cyberattaques nécessitent le fonctionnement du DNS.

Le DNS est populaire auprès des concepteurs de maliciels, car il connecte tout sur Internet à n’importe quel réseau. Le DNS est simple à gérer et offre tout ce dont un cybercriminel a besoin. Il offre également un degré d’anonymat confortable, car les activités d’enregistrement de domaine peuvent être masquées. Le DNS permet également l’activation instantanée (et furtive) de noms de domaine malveillants si nécessaire.  Et en prime? L’enregistrement d’un domaine est peu coûteux, voire totalement gratuit, ce qui permet aux pirates informatiques de maximiser leur retour sur investissement. 

Autrement dit, si vous pouvez arrêter les cybermenaces au niveau du DNS, vous contribuez grandement à protéger votre réseau contre les attaques malveillantes.

Pour protéger votre organisation, vous devez également être en mesure d’indiquer quels sites Web vous souhaitez bloquer en premier lieu.

C’est ici qu’entrent en jeu les flux de menaces.

 

Fonctionnement d’un flux de menaces avec un pare-feu DNS

Les flux de menaces sont importants, car ils vous permettent de détecter et de bloquer – sur une base continue et automatisée – les menaces à mesure qu’elles émergent.

Les flux de menaces utilisent l’apprentissage automatique, l’intelligence artificielle et des algorithmes pour analyser Internet à la recherche de sites malveillants susceptibles de nuire à votre réseau. Cette liste alimente ensuite d’autres outils, tels qu’un pare-feu DNS, pour empêcher ces sites d’atteindre votre réseau.

Une seule personne (et la plupart des organisations) ne peut pas accomplir la même tâche que les flux de menaces. Ils explorent Internet et recherchent activement des sites Web nuisibles qui peuvent ensuite alimenter un outil conçu pour empêcher les utilisateurs de votre réseau d’accéder à ces sites Web.

 

Fonctionnement d’un flux de menaces pour assurer la sécurité de votre réseau

Le problème avec les cybermenaces, c’est qu’elles changent constamment. Les cybercriminels sont toujours occupés à développer de nouveaux outils et de nouvelles tactiques pour accéder à votre réseau.

Si votre infrastructure de cybersécurité ne peut pas combattre les nouvelles menaces à mesure qu’elles émergent, votre organisation sera exposée.

En recherchant un flux de menaces qui détectera les menaces nouvelles et existantes, vous serez sur la bonne voie pour ajouter une autre couche de protection à votre réseau.

Vous cherchez à renforcer la protection contre les menaces pour votre organisation? CIRA DNS Firewall utilise le flux de menaces d’Akamai pour protéger les organisations canadiennes contre les cybermenaces.

En savoir plus ici.