Aller au contenu principal

I. Pourquoi financer l’équité numérique?

Alors que beaucoup considèrent la connectivité en ligne comme un droit humain essentiel, l’équité numérique est évidemment cruciale pour notre société, notre économie et notre démocratie. Cependant, l’inégalité numérique est devenue un grave problème dans des communautés d’un bout à l’autre du pays, car des millions de Canadiens n’ont même pas les éléments de base nécessaires pour se connecter. Les marchés et les gouvernements ont particulièrement laissé tomber les communautés du Nord, rurales et autochtones, ainsi que de nombreuses populations et communautés mal desservies où les infrastructures et les investissements ne se sont pas véritablement concrétisés.

L’équité numérique est la condition dans laquelle chacun dispose de capacités suffisantes en matière de technologies de l’information, soit la connectivité, les compétences et l’influence politique, pour participer pleinement et de manière significative à notre société, à notre démocratie et à notre économie. 

Les avantages de l’équité numérique sont vastes et marqués, et peuvent être transformateurs à de nombreux niveaux. Voici quelques exemples de la façon dont cela peut avoir une incidence sur la vie quotidienne des Canadiens :

Réduction de la pauvreté et amélioration du niveau de vie grâce à l’accès à l’éducation, à l’emploi et à d’autres occasions.

Accès en ligne aux services de santé, ce qui mène à une meilleure santé physique et mentale.

Plus grande participation des ménages ruraux et éloignés à notre société, à notre économie et à notre démocratie.

Diminution de l’exploitation et des comportements prédateurs, et sécurité accrue pour les enfants, les jeunes et les adultes à risque.

Possibilité d'approfondir les liens entre les Canadiens dans de vastes régions géographiques.

Alors que les bailleurs de fonds peuvent considérer que la responsabilité de combler les lacunes en matière d’équité numérique incombe en grande partie au gouvernement ou à l’industrie, la philanthropie a un rôle à jouer pour faire progresser les répercussions sociales qu’elle souhaite entraîner, et de plus en plus de bailleurs de fonds perçoivent ces rôles.

Ce guide est destiné aux bailleurs de fonds pour qui l’équité numérique est un nouveau concept et à tous ceux et celles qui souhaitent comprendre pourquoi et comment apporter un financement à cet espace.

« Il faut que la philanthropie reconnaisse que si nous ne sommes pas attentifs à l’inégalité numérique, cela sapera notre capacité à atteindre bon nombre de nos objectifs collectifs en matière d’équité, de justice et de prospérité partagée. Si l’inégalité numérique continue d’être ignorée, les écarts se creuseront et nous passerons à côté de l’innovation, du savoir et des points de vue de nombreuses personnes. »

Justin Wiebe Responsable de l’innovation et de la croissance stratégique, Fondation Mastercard

« Pour nous à la Fondation Laidlaw, où nous nous préoccupons du racisme, de l’exclusion systémique, de l’accès et de l’équité, la fracture numérique crée de plus en plus de discrimination et de désavantages. Il faut y remédier. La fracture numérique freine les communautés et ralentit leurs progrès. En tant que bailleurs de fonds, nous devons nous assurer d’être conscients de l’équité numérique et y porter une attention particulière. Cela doit devenir une lentille à travers laquelle nous évaluons tout. »

Jehad Aliweiwi Directeur général, Fondation Laidlaw


II. Quelles sont les priorités et les possibilités de financement de l’équité numérique?

L’équité numérique est un vaste concept, et les possibilités de financement sont tout aussi vastes. Dans ce guide, CIRA a choisi de mettre l’accent sur les domaines qui sont apparus comme prioritaires dans nos récentes recherches auprès des communautés et des bailleurs de fonds.

Il y en a trois :

A. la connectivité communautaire;

B. la capacité communautaire; et

C. la défense communautaire de politiques.

A. Connectivité communautaire

« Imaginez un monde sans accès constant aux ressources numériques. Pour bien des gens, cela diminue leur capacité à participer pleinement au monde qui les entoure. C’est pourquoi il est primordial de mettre l’accent sur l’accélération de la portée, de l’incidence et de la transformation des solutions numériques pour permettre une plus grande inclusion et une meilleure participation. En ce qui concerne nos programmes chez RBC, cette orientation permet un meilleur accès à ce que nous offrons à ceux et celles qui en ont le plus besoin. »

Mark Beckles Vice-président, Impact social et innovation, RBC

L’équité numérique commence par le soutien de l’infrastructure et de la connectivité au niveau communautaire, afin que chacun puisse avoir accès aux mêmes possibilités. À leur tour, les programmes d’impact social, y compris les plateformes électroniques et les services virtuels, dépendent d’un accès Internet adéquat. Les régions rurales et du Nord, les communautés autochtones et les communautés à faible revenu dans les zones urbaines sont mal desservies ou sans connexion en raison du coût pour les entreprises de télécommunications, et le financement gouvernemental n’a pas comblé les lacunes. De nombreuses communautés ont dû trouver leurs propres solutions. Beaucoup d’entre elles proposent des options; c’est tout à leur honneur. Le rôle de la philanthropie consiste à soutenir de tels efforts.

La moitié des ménages ruraux au Canada n’ont pas accès aux objectifs de vitesse « de base » de 50 Mbps en téléchargement et de 10 Mbps en téléversement fixés par le CRTC, l’organisme de réglementation des communications du Canada, en 2016. De plus, les résidents du Nord du Canada paient jusqu’à 1 000 $ par mois pour l’Internet le plus lent du pays.

Des initiatives de connectivité communautaire que vous pouvez financer

Les consultations ​​​​​​​communautaires et régionales pour comprendre les options en matière de connectivité, en particulier lorsqu’elles font partie de programmes sociaux, de groupes de revendications territoriales, etc.

Les réseaux planifiant des subventions et du soutien aux communautés pour rédiger des propositions ​​​​​​​afin d’obtenir du financement gouvernemental.

L’engagement de la communauté sur la façon d’élaborer des occasions de prestation de services liées aux campagnes environnementales, aux réseaux de soins de santé, aux centres d’affaires, etc.

La planification et l’accompagnement des citoyens de la communauté afin de développer des compétences pour entretenir à long terme les infrastructures et les services connexes.

Le jumelage des contributions financières requises dans le cadre de nombreux programmes provinciaux et fédéraux de financement des infrastructures, comme le Fonds pour la large bande universelle du gouvernement du Canada.

De nouvelles approches et de nouveaux ​​​​​modèles communautaires pour les programmes impliquant l’équité numérique.

Les réseaux de pairs de fournisseurs de connectivité locaux pour partager les leçons apprises et échanger des compétences et de l’expertise sur les approches à adopter.

Un exemple de cela est un projet financé par CIRA intitulé Connected Coastal Nations : tirer parti de notre influence collective en faveur des économies autochtones et du bien-être de la communauté. Le projet Connected Coastal Nations bénéficie d’un financement fédéral et provincial pour soutenir les fournisseurs de services Internet (FSI) appartenant à des communautés afin de procurer un Internet haute vitesse et d’améliorer la performance du réseau des Premières Nations côtières afin d’atteindre la norme universelle de base de 50/10 Mbps. Les fonds de CIRA ont été utilisés pour la planification de la durabilité du réseau communautaire et pour cofinancer les contributions provinciales pour les mises à niveau techniques.

Autres exemples de connectivité communautaire

Dans le cadre de sonInitiative pour des collectivités en santé (un programme financé par le gouvernement fédéral), Fondations communautaires du Canada (FCC), un organisme regroupant près de 200 fondations communautaires locales du Canada, inclut un financement précis pour les solutions numériques dans les petites communautés, telles que :

  • Le soutien du développement économique local en finançant le Wi-Fi gratuit dans un musée à Gananoque, en Ontario, pour les touristes, les jeunes et les autres personnes qui bénéficient d’un accès Internet. Il est facile d’imaginer des projets d’équité numérique similaires dans une communauté, une entreprise ou un pôle artistique où les résidents, les petites entreprises, les groupes sans but lucratif, les jeunes et d’autres en bénéficient.
  • Le prêt de​​​​​​​ tablettes avec fonction Wi-Fi dans des points d’accès Internet à Mackenzie, une localité de 3 000 habitants dans le centre de la Colombie-Britannique qui ne dispose pas d’un accès Internet fiable. Des projets similaires dans d’autres communautés éloignées augmenteraient l’accès à l’éducation, à l’emploi, aux services de santé et bien plus encore.

Camps d’entraînement sans fil, a new non-profit group that invests in Connect Humanity, un nouveau groupe à but non lucratif qui investit dans les fournisseurs de connectivité à l’échelle mondiale, s’est appuyé sur les travaux du Sommet sur la connectivité autochtone.  Il soutient le développement des compétences dans les communautés autochtones en finançant des camps d’entraînement intitulés Tribal Wireless Bootcamps, au cours desquels les gens ont appris à construire, entretenir et dépanner des réseaux sans fil. Les camps d’entraînement sont organisés par des chefs de file ayant une longue expérience de prise en charge des réseaux haut débit non traditionnels.

B. Capacité communautaire

L’équité numérique comprend le soutien de la capacité de la communauté à évaluer les besoins en matière d’infrastructures, de compétences et de politiques numériques dans votre secteur ou programme précis. En outre, tout en offrant des mesures de soutien social essentielles, ce financement remédie à de nouveaux problèmes sociaux en ligne : le harcèlement, la mésinformation, la manipulation des votes, les escroqueries en ligne et la violence sur les réseaux sociaux.

« Nous avons beaucoup appris en fournissant des ressources numériques au début de la pandémie, et cela fait maintenant partie intégrante de notre stratégie à long terme. […] La vision plus large était qu’il ne s’agissait pas simplement d’une solution à court terme à la pandémie. Ainsi, la création d’une présence numérique dans l’espace philanthropique pour les bailleurs de fonds et les organismes communautaires que nous servons semble devenir une stratégie à long terme. »

Marco DiBuono Vice-président adjoint des programmes et des opérations, Canadian Tire Jumpstart Charities

Des initiatives de capacité communautaire que vous pouvez financer

Développer les compétences et amplifier les voix des jeunes, des Canadiens racialisés et autochtones, des adultes plus âgés, des personnes à faible revenu et des communautés à risque.

Combattre la mésinformation et la stigmatisation dans des secteurs précis ou sur l’ensemble de l’Internet.

Sensibiliser aux menaces en matière de cybersécurité, à la vie privée, à la politique numérique, à la gouvernance des données et aux algorithmes en ce qui a trait à la façon dont ceux-ci définissent l’accès à l’information, les droits et l’égalité.

Développer des programmes de compétences numériques dans les écoles et pour l’apprentissage tout au long de la vie.

Créer ou soutenir un groupe consacré aux compétences et à la littératie numériques dans votre secteur ou votre programme.

CIRA a financé un programme intergénérationnel de formation en littératie numérique pour les aînés du Nunavut, offert par de jeunes autochtones au sein de sept communautés de Kivalliq, à l’aide d’un cadre d’apprentissage propre à la culture nordique et inuite. Le programme emploiera simultanément de jeunes Inuits, renforcera les relations communautaires et préservera la culture et la langue. 

Autres exemples de capacité communautaire

  • Une formation de perfectionnement numérique dans un centre d’emploi communautaire à Jasper, en Alberta, soutenue par l’Initiative pour des collectivités en santé des FCC.
  • Des ateliers pour répondre aux préoccupations des jeunes en matière de cybersécurité à l’Île-du-Prince-Édouard, avec des séances auxiliaires pour les parents et les enseignants afin de soutenir leurs enfants en ligne. 
  • Un programme pour autonomiser les jeunes aveugles en leur apprenant à accéder à Internet et à participer aux espaces communautaires en ligne de manière sécuritaire et équitable. 
  • Un programme de formation en compétences numériques pour autonomiser les entrepreneurs, les jeunes et les aînés au sein des communautés rurales de S’ólh Téméxw et de Chilliwack en Colombie-Britannique.  Défense communautaire de politiques

C. Défense communautaire de politiques

L’équité numérique implique de résoudre les problèmes systémiques et de soutenir les communautés qui tentent d’influencer les processus d’élaboration des politiques. L’abordabilité, les méfaits en ligne, la réglementation des opérateurs de télécommunications, la stratégie nationale de la large bande et de nombreux autres problèmes favorisent l’influence de l’industrie sur les communautés. Par exemple, le gouvernement a offert des milliards de dollars aux FSI pour étendre l’accès à large bande en milieu rural. Même si l’expansion ne s’est pas produite assez rapidement, ces mêmes FSI influencent régulièrement les politiques gouvernementales, tandis que les communautés et les organismes à but non lucratif sont relativement peu représentés.[1] Le gouvernement ne finance pas les efforts de défense des intérêts qui démontrent à quel point l’accès à Internet est incohérent et inéquitable au Canada; ce type de soutien à la défense des politiques doit donc venir d’ailleurs.


[1] Pour plus de détails, consultez les rapports de CIRA intitulés « Sans connexion : Manque à gagner du financement, déséquilibres politiques et leur contribution au sous-développement numérique au Canada » et « En quête de connexion : Bailleurs de fonds et équité numérique au Canada ».

« Il y a beaucoup de travail politique et de défense des intérêts et de mandats qui doivent être faits avec les investisseurs eux-mêmes, pour leur faire comprendre qu’un accès numérique n’est pas seulement une chose agréable à avoir. Nous vivons à l’ère numérique, et les gens que nous soutenons ont des décennies de retard. Il y a un grand travail de défense des intérêts qui doit être fait dans le monde philanthropique. […] Nous ne pouvons pas le faire une organisation à la fois, ça ne fonctionnera pas. Nous devons faire les deux. Nous devons investir dans les différentes organisations, et nous devons investir dans l’écosystème de soutien plus large. »

Doug Gore Responsable du développement des partenariats, Fondation Trillium de l’Ontario.

Des initiatives de Défense communautaire de politiques que vous pouvez financer

Élaborer ou soutenir une coalition ou un écosystème de groupes s’efforçant de résoudre des problèmes tels que l’accès et l’abordabilité.

Financer la participation de la société civile aux audiences et consultations gouvernementales liées à la réforme législative.

Regrouper et présenter les recherches existantes et sensibiliser les décideurs. 

Contrer la concentration du pouvoir, les problèmes de monopole et les fiducies de données.

Soutenir la souveraineté du spectre. Comme pour les ressources naturelles, telles que les arbres et les minéraux, le « spectre » est une ressource essentielle pour les communautés autochtones, et la « souveraineté du spectre » signifie que les communautés autochtones ont des droits prioritaires sur le spectre numérique sur leurs terres.

CIRA a soutenu un rapport de recherche créé par l’ACORN Institute Canada, un organisme communautaire de défense des intérêts. Barriers to Digital Equity in Canada porte sur le manque d’accès Internet abordable dans les communautés à faible revenu. Le rapport a mis en lumière l’expérience vécue des communautés à faible revenu pour les décideurs politiques, a fourni une excellente formation au développement du leadership et a amplifié la voix des membres marginalisés de la communauté.

Autres exemples de défense communautaire de politiques

  • Le Forum canadien sur la gouvernance de l’Internet (FCGI) est le forum multilatéral de premier rang au Canada sur les questions de politiques numériques et Internet, réunissant les voix du gouvernement, du milieu universitaire, de la société civile et du secteur privé. Le FCGI est l’espace où les Canadiens peuvent discuter de questions telles que la connectivité, la concurrence, la protection de la vie privée, la cybersécurité et la désinformation.
  • L’Indice de l’équité des quartiers d’Ottawa est un outil pour aider à cerner les disparités, y compris l’inégalité numérique, entre les quartiers et à y remédier de manière organisée. De plus, le Libertel de la capitale nationale d’Ottawa et d’autres partenaires ont élaboré une cartographie de l’équité numérique et une stratégie de défense des intérêts.
  • Le Conseil de la technologie des Premières Nations participe à l’élaboration d’une feuille de route pour l’équité numérique destinée à toutes les Premières Nations en Colombie-Britannique afin de mobiliser leurs communautés en vue d’atteindre l’équité numérique dans six domaines : la connectivité et l’infrastructure, les politiques et les projets de loi, le perfectionnement de compétences, l’emploi et le développement commercial, le leadership en matière d’innovation et de technologie, la gouvernance et l’autodétermination. 
  • Créé en 2017, le Sommet sur la connectivité autochtone (SCI) est un forum annuel pour discuter des défis de connectivité uniques auxquels sont confrontées les communautés autochtones au Canada et aux États-Unis. Les sujets abordés lors du SCI incluent les tendances en matière de technologie, d’applications et de politiques, ainsi que les histoires de réussite de la communauté.

III. Les obstacles au financement de l’équité numérique et les façons de les surmonter

Après plus de deux ans de hauts et de bas du numérique pendant la pandémie, les bailleurs de fonds voient le lien entre le monde numérique et les infrastructures sociales. Ils se rendent compte que l’équité numérique est essentielle pour les communautés qu’ils soutiennent, mais ces bailleurs de fonds perçoivent des défis et des obstacles. Nous avons interrogé bon nombre d’entre eux et appris qu’il y a essentiellement trois choses qui les empêchent de financer l’équité numérique.

  • Barrier 1: Des mentalités et des processus dépassés qui considèrent la technologie de l’information comme une dépense administrative, plutôt que comme une priorité stratégique ou une infrastructure habilitante.
  • Barrier 2: En supposant qu’il s’agit d’énormes besoins en infrastructure (tels que du matériel à large bande ou des satellites) ou la perception que tout cela relève de la compétence du gouvernement et/ou de l’industrie.
  • Barrier 3: Des connaissances limitées par rapport à comment et où « se manifester » malgré la volonté et la capacité d’en apprendre davantage.

« Le plus grand obstacle que j’ai vu est la peur. L’équité numérique et la connectivité communautaire représentent un domaine que la plupart des bailleurs de fonds établis considèrent comme opaque, technique et difficile. Nous devons lever ce voile et montrer que ce n’est ni technique ni difficile. »

Mark Buell Directeur du développement des programmes autochtones, Connect Humanity


« Une forme de financement collaboratif ou collectif pourrait aller très loin, car il pourrait véritablement rationaliser le nombre de ressources dont vous avez besoin en termes d’identification et de financement des programmes percutants. »

Justin Wiebe Responsable de l’innovation et de la croissance stratégique, Fondation Mastercard

IV. Les façons de commencer

Vous connaissez maintenant les principaux enjeux et souhaitez explorer les moyens de financer le domaine. Vous savez déjà que l’inégalité numérique affecte de manière disproportionnée certaines communautés et que les bailleurs de fonds doivent investir dans des organismes entretenant des liens étroits avec ces communautés, en particulier lorsque « l’impact » signifie bien plus que le simple nombre d’individus qui participent à un programme. Par où commencer? Voici quelques options :

  1. Fournissez du financement par le biais des subventions du Programme d’investissement communautaire de CIRA, qui aide à bâtir un Internet fiable pour tous les Canadiens. CIRA souhaite explorer les possibilités de mettre son processus d’octroi de subventions éprouvé depuis 10 ans à la disposition des bailleurs de fonds qui souhaitent financer l’équité numérique, mais qui n’ont pas l’expertise en la matière.
  2. Fournissez du financement conjointement avec des leaders du secteur, tels que CIRA, Connect Humanity, la Fondation Mastercard et Technovate, en utilisant une variété de mécanismes de financement. Par exemple, chaque année, CIRA reçoit plus de demandes de la part de communautés que nous ne pouvons en financer, et en moyenne, nous finançons environ 15 % des projets présentés, ce qui signifie qu’il y en a davantage que nous aimerions financer si d’autres organismes pouvaient contribuer.
  3. Établir un fonds commun avec d’autres bailleurs de fonds qui ont des objectifs similaires. Vous pouvez commencer par travailler avec CIRA pour élaborer un fonds d’équité numérique mis en commun et cogéré, ou envisager de participer au travail de Technovate, un consortium de donateurs qui travaillent activement à mobiliser une réponse financière à la fracture numérique dans le secteur sans but lucratif au Canada.
  4. Faites-le vous-même : Financez l’équité numérique dans le cadre de vos priorités existantes. Soutenez les initiatives communautaires (dans le cadre des programmes actuels) qui plaident pour l’accès à des services et systèmes Internet abordables et plus rapides. Une autre option consiste à financer les communautés pour planifier les réseaux numériques et l’infrastructure, la formation et le contenu connexes, ou à financer les communautés pour qu’elles rédigent des propositions de financement gouvernemental ou d’autres types de fonds et de subventions liés à l’équité numérique. Une autre idée à faire vous-même : ajoutez l’équité numérique en tant que composante des piliers de programmes de base et des exigences de financement.

V. Ressources 

Voici une liste de rapports et d’initiatives qui fournissent plus de contexte sur les priorités et les approches de financement de l’équité numérique :

Le rapport « Les organismes de bienfaisance du Canada sont-ils prêts pour la transformation numérique? » de CanaDon est basé sur une enquête menée auprès de 1 400 organismes de bienfaisance au Canada et fournit des données de base sur le manque de préparation des organismes de bienfaisance face aux outils numériques et les obstacles auxquels ils sont confrontés lors de l’adoption du numérique. Soulignant les implications profondes pour la durabilité et l’impact du secteur, le rapport appelle à un investissement urgent de la part des bailleurs de fonds et des gouvernements.

Le Centre canadien pour la résilience numérique des organismes sans but lucratif s’efforce de créer un secteur sans but lucratif axé sur le numérique, où les divers organismes sans but lucratif au Canada pourront utiliser des données et des technologies afin de faire progresser leur mission et de multiplier leurs effets. Il convoque des groupes de travail sur des sujets pertinents, y compris les pratiques des subventionneurs.

Le rapport de CIRA «Sans connexion : Manque à gagner du financement, déséquilibres politiques et leur contribution au sous-développement numérique au Canada», publié en 2020, présente le paysage du financement des projets de développement numérique et les obstacles systémiques qui empêchent de progresser vers l’atteinte des objectifs de développement numérique du Canada.

Le rapport « En quête de connexion : Bailleurs de fonds et équité numérique au Canada » de CIRA, publié en 2022, est fondé sur des entretiens approfondis avec des leaders de la communauté philanthropique canadienne et révèle que même si, au cours de l’histoire, les bailleurs de fonds n’ont pas accordé la priorité à la réduction de la fracture numérique du Canada, ils conviennent maintenant qu’il s’agit d’une priorité. Le rapport présente des recommandations concrètes pour attirer de nouveaux bailleurs de fonds et augmenter les ressources offertes pour les projets de développement numérique.

Fondations communautaires du Canada  estun organisme regroupant près de 200 fondations communautaires locales du Canada et propose des programmes qui offrent du financement précis pour des solutions numériques dans les petites communautés.

Le Fonds Connect Humanity est un organisme sans but lucratif basé aux États-Unis qui travaille avec des organismes partenaires à travers le monde, principalement par le biais de subventions et d’investissements à impact, pour donner aux communautés les moyens de créer une infrastructure Internet, des compétences et une équité numérique.

Le Fonds européen pour l’intelligence artificielle une initiative philanthropique visant à façonner l’orientation de l’intelligence artificielle.

Les recommandations de politiques du Sommet sur la connectivité autochtone 2021 de l’Internet Society appellent à une action audacieuse pour atteindre l’équité numérique. Des recommandations sont formulées pour : (1) l’inclusivité, la consultation communautaire et l’engagement; (2) les droits et la souveraineté du spectre; (3) la mobilisation des capacités locales dans les communautés autochtones; (4) l’infrastructure et la propriété; (5) au-delà de l’infrastructure : la littératie numérique, la souveraineté des données et la durabilité; (6) l’abordabilité; et (7) une cartographie efficace et exacte. Un PDF du document de huit pages est disponible ici : www.internetsociety.org/wp-content/uploads/2021/11/2021-ICS-Recommendations_Oct-26-2021-EN.pdf

Le partenariat NetGain estun partenariat basé aux États-Unis qui rassemble le personnel des programmes et les dirigeants de huit fondations. Media Democracy Fund est son partenaire stratégique et opérationnel. Chaque année, NetGain sélectionne un thème, s’engage à en apprendre davantage sur un sujet complexe au niveau systémique et soutient, par le biais de dons directs et collectifs, une gamme d’activités et d’organisations alignées sur le thème annuel.

L’Observatoire québécois des inégalités a publié en 2019 un rapport intitulé « Virage numérique : Portrait des opportunités et des enjeux pour les OSBL », portant sur les défis et opportunités de la transformation numérique des OSBL québécois. Un PDF du rapport se trouve ici : bit.ly/3CGPVlH

L’Indice de l’équité des quartiers d’Ottawa un outil pour aider à cerner les disparités entre les quartiers et à y remédier de manière systémique et organisée.

Fondations philanthropiques Canada est un réseau de subventionneurs qui vise à renforcer la philanthropie canadienne et a organisé des événements sur l’équité numérique. CIRA assistera à la conférence 2022 de FPC avec l’intention de convoquer un groupe d’affinité sur l’équité numérique.

Philanthropy Northwest estun réseau de philanthropes dans sept États américains qui rassemble des communautés d’apprentissage en réseau de pairs en ce qui concerne l’équité numérique, notamment des réunions avec la Tribal Broadband Learning Community.

« Towards a Digital Equity Policy for the City of Toronto » (Vers une politique d’équité numérique pour la ville de Toronto) du Ryerson Leadership Lab est un rapport de recherche de 2022 qui propose cinq recommandations de politiques pour éclairer la politique d’équité numérique de la ville de Toronto et faire progresser le droit à l’accès Internet.

L’« Enquête canadienne sur l’utilisation d’Internet, 2020 » de Statistique Canada propose des données sur les lacunes dans l’utilisation d’Internet, les achats en ligne, l’utilisation du téléphone et les problèmes de cybersécurité en 2020, pendant la pandémie.

Le rapport « How to Fund Nonprofit Tech: A Guide for Funders and Nonprofits » (Comment financer la technologie sans but lucratif : un guide pour les bailleurs de fonds et les organismes sans but lucratif) (2022)  de la Technology Association of Grantmakers fournit des ressources aux bailleurs de fonds et aux organismes sans but lucratif qui souhaitent mettre l’accent sur le développement numérique.

 

Voici un aperçu d’événements et de couverture médiatique sur le sujet :

Future of Good est la principale publication numérique du Canada portant sur le monde de l’impact social. CIRA et Future of Good ont beaucoup collaboré sur les enjeux d’équité numérique, par le biais d’événements et de rapports, notamment :

La fracture numérique a atteint l’état d’urgence

Résoudre la disparité numérique

Combler le fossé numérique

Sommet 2021 sur le démantèlement des obstacles numériques

 

Fondations philanthropiques Canada : How Can Philanthropy Close the Digital Divide in Canada (Comment la philanthropie peut-elle combler le fossé numérique au Canada?) et Découvrez pourquoi la fracture numérique entrave la philanthropie au Canada (bit.ly/3KykCeu)

Couverture médiatique dans les journaux :

Le développement numérique est le besoin de financement le plus important dont vous n’avez jamais entendu parler

Il est temps de s’attaquer à l’inégalité numérique

 


À propos de CIRA

CIRA est une organisation à but non lucratif composée de membres. Elle est surtout connue pour la gestion des domaines .CA au nom de tous les Canadiens, avec plus de trois millions de noms de domaine .CA enregistrés.CIRA crée des programmes, des produits et des services qui mettent à profit toutes les ressources qu’Internet peut nous offrir afin de bâtir un Internet fiable pour tous les Canadiens.  

Chez CIRA, nous faisons tout ce que nous pouvons pour aider les Canadiens à prospérer en ligne. Notre équipe travaille dur pour que l’Internet soit une force d’innovation, de connexion et de confiance. Mais nous reconnaissons également que les avantages du Web n’ont pas été partagés universellement. C’est pourquoi nous mettons notre expertise, nos ressources et notre pouvoir de rassemblement à contribution pour aider à résoudre les problèmes de l’Internet grâce à notre Programme d’investissement communautaire, avec notamment :

  • Des subventions pour des projets liés à Internet qui sont menés par les communautés, telles que les fournisseurs de services Internet dirigés par des Autochtones.
  • Des outils gratuits pour protéger les Canadiens en ligne, comme notre service du Bouclier canadien.
  • Des projets qui favorisent un accès rapide et résilient à Internet, comme notre test de performance Internet.
  • Des événements pour faire participer les Canadiens à d’importants débats sur la politique d’Internet, comme notre série de conférences du FGCI.

 

Apprenez-en davantage sur notre Programme d’investissement communautaire à l’adresse http://www.cira.ca/fr/soutenir-linternet-canadien.