Aller au contenu principal
retourner

OTTAWA, 21 JUILLET 2021 – Les nouvelles données de sondage recueillies par CIRA indiquent que la pandémie de la COVID-19 a transformé de façon durable l’utilisation d’Internet des Canadiens. Après avoir été obligées de travailler de la maison, plusieurs personnes souhaitent maintenant pouvoir continuer le télétravail. Un des nombreux changements est que plus du tiers des personnes ayant répondu au sondage affirme qu’elles refuseraient un emploi si l’employeur ne permet pas le télétravail. 

Bien qu’il soit peu surprenant que la plupart des gens aient passé plus de temps en ligne au cours de la dernière année, les réunions virtuelles et l’utilisation de services en ligne étant la source de cette importante augmentation (la moitié d’entre eux a reçu des soins médicaux en ligne pour la première fois), ils ne semblent toujours pas tannés; la majorité d’entre eux affirment qu’ils ne réduiront pas leur utilisation d’Internet après la pandémie.  D’un autre côté, plusieurs sont inquiets des risques liés au harcèlement en ligne.

Facebook demeure de loin la plateforme de médias sociaux la plus populaire, mais les Canadiens éprouvent assurément des sentiments mitigés à son sujet.  Plus de quatre Canadiens sur dix estiment que Facebook est le site de médias sociaux le plus toxique, et 36 pour cent disent qu’il est le site créant la plus grande dépendance. Seule une personne sur dix ayant répondu au sondage affirme que Facebook est le site (ou l’application) le plus positif qu’elle utilise.

Bien que des géants comme Amazon ont prospéré, sept personnes interrogées sur dix ont déclaré préférer magasiner en ligne auprès de détaillants canadiens. Ainsi, des petites entreprises au pays ont rapidement décidé d’établir leur présence en ligne, ce qui a entraîné une importante augmentation des enregistrements de domaine .CA. Le nombre d’enregistrements de domaine .CA est passé de 2,8 millions en mars 2020, au début de la pandémie, à plus de 3,1 millions un an plus tard.

Ces résultats sont présentés dans le dossier documentaire sur Internet au Canada annuel de CIRA et proviennent d’un sondage réalisé par The Strategic Counsel.

« La pandémie a forcé les Canadiens à s’adapter et à apprendre à utiliser la technologie pour faire face à une urgence de santé publique qui ne survient qu’une fois dans une vie », a déclaré Byron Holland, président et chef de la direction de CIRA. « Le dossier documentaire sur Internet au Canada nous explique qu’elle a entraîné le changement profond des mentalités et que nous ne retrouverons pas la réalité d’avant. Nous espérons que notre rapport fournira à tous des renseignements utiles, tout particulièrement aux employeurs et aux décideurs, alors que nous effectuons la transition vers une reprise après la COVID. »

Principales constatations

Les résultats complets sont présentés dans le rapport du dossier documentaire sur Internet au Canada de cette année et dans les résultats du sondage qui se trouvent ici.

  • Alors que de nombreux employeurs prévoient de rouvrir leurs bureaux, de nombreux Canadiens préfèrent travailler à domicile. Trente-six pour cent des répondants au sondage affirment qu’ils ne seraient pas disposés à travailler pour une organisation qui ne permet pas le travail à distance. 
  • Plus de six Canadiens sur dix déclarent que le temps qu’ils passent devant un écran a augmenté pendant la pandémie, et 62 pour cent d’entre eux disent qu’il en est de même pour leurs enfants. 
  • La moitié des Canadiens (49 %) a reçu des soins médicaux en ligne pour la première fois depuis le début de la pandémie.
  • Plus de la moitié d’entre nous (55 %) ont également assisté pour la première fois à un événement virtuel quelconque, les fêtes d’anniversaire, les soupers des fêtes et les cours d’exercice étant les activités virtuelles les plus courantes.
  • La pandémie a augmenté l’obsession des Canadiens pour Internet, et moins de la moitié d’entre eux (43 %) prévoient de se déconnecter du Web plus souvent une fois que la pandémie sera terminée.
  • Les commandes de nourriture en ligne ont également connu une augmentation importante. Un Canadien sur quatre a déclaré commander de la nourriture et profiter de la livraison à domicile plus fréquemment qu’avant le début de la pandémie.
  • Bien que de nombreux Canadiens se soient tournés vers les médias sociaux pour rester connectés durant la pandémie, un tiers d’entre eux ont avoué s’inquiéter du harcèlement en ligne. Les femmes sont plus susceptibles de s’inquiéter du harcèlement que les hommes, 39 pour cent d’entre elles l’affirmant contre 29 pour cent des hommes.

À propos du dossier documentaire sur Internet au Canada

CIRA a produit le dossier documentaire sur Internet au Canada 2021 grâce à un sondage en ligne réalisé par The Strategic Counsel. Le but de l’étude de CIRA est d’identifier les tendances dans l’utilisation de l’Internet au Canada. Au total, 2 022 adultes canadiens (âgés de 18 ans et plus) ont répondu au sondage réalisé en mars 2021. L’échantillon du sondage est pondéré proportionnellement à la population de chaque province. Il est également proportionné par âge et par sexe. Lorsque les pourcentages utilisés pour représenter les résultats du sondage, les réponses ne totalisent pas exactement 100 %, ce qui est dû aux nombres arrondis. Vous pouvez consulter les résultats complets du sondage ici.  

À propos de CIRA

L’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (CIRA) gère le domaine de premier niveau .CA au nom de l’ensemble de la population canadienne. De plus, CIRA conçoit des technologies et des services, comme son DNS Firewall et son Bouclier canadien, qui contribuent à l’atteinte de son objectif visant à bâtir un Internet de confiance pour les Canadiens. L’équipe de CIRA exploite un des domaines nationaux (ccTLD) dont la croissance est la plus rapide, un réseau DNS mondial haute performance et une des solutions de registre d’arrière-plan les plus évoluées.