Aller au contenu principal
retourner

OTTAWA – Le 9 octobre 2019 – L’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI) a publié aujourd’hui son sondage sur la cybersécurité 2019 qui donne un aperçu du contexte canadien de la cybersécurité.

Un sondage a été mené auprès de plus de 500 personnes impliquées dans des décisions de sécurité informatique au sein d’institutions des secteurs privé et public du Canada pour en savoir plus sur la manière dont elles font face à la multiplication des cybermenaces.

Le rapport complet a été publié ce matin dans le cadre des activités du Mois de la sensibilisation à la cybersécurité de l’ACEI.

Principales conclusions

  • 71 % des organisations ont déclaré avoir subi au moins une cyberattaque ayant eu une incidence quelconque sur l’organisation, notamment en termes de temps et de ressources, de coûts déboursés et de paiement d’une rançon.
  • Alors que 96 % des répondants ont déclaré que la formation sur la sensibilisation à la cybersécurité était au moins relativement efficace pour réduire les incidents, seuls 22 % avaient offert la formation au moins une fois par mois.
  • Seulement 41 % des répondants ont une formation sur la cybersécurité obligatoire pour tous leurs employés.
  • Parmi les entreprises victimes d’une cyberattaque, 13 % ont indiqué que l’attaque avait porté atteinte à leur réputation. Cette perception contraste nettement avec les conclusions du récent rapport de l’ACEI, Les Canadiens méritent un meilleur Internet, qui indique que seulement 19 % des Canadiens continueraient à faire affaire avec une organisation si leurs données personnelles étaient compromises lors d’une cyberattaque.
  • 43 % des répondants ignoraient les exigences de la LPRPDE en matière de signalement obligatoire des atteintes.
  • Parmi les entreprises victimes d’une atteinte à la sécurité des données, seuls 58 % l’ont signalé à un organisme de réglementation, 48 % à leurs clients, 40 % à leurs dirigeants et 21 % à leur conseil d’administration.
  • 43 % des répondants ayant déclaré ne pas utiliser de ressources dédiées à la cybersécurité ont invoqué le manque de ressources. Cela représente une hausse de 11 % par rapport à l’année dernière.

Lisez le rapport complet : https://cira.ca/fr/resources/cybersecurite/rapport/rapport-du-sondage-de-2019-sur-la-cybersecurite

Citations de la direction

Plus que jamais, les Canadiens ont besoin de faire confiance à Internet. Nous croyons que la sécurité est le fondement de cette confiance, et c’est pourquoi nous avons mis à profit notre expérience de la protection du domaine .CA pour aider les organisations canadiennes à se protéger et à protéger leurs utilisateurs.

– Byron Holland, président et chef de la direction, ACEI

Si les solutions techniques sont importantes, le meilleur niveau de sécurité pour toute entreprise est celui des employés qui font preuve de cyberprudence. Nous sommes heureux de constater que davantage d’organisations considèrent la formation sur la sensibilisation à la cybersécurité comme un élément essentiel de leur défense. Cependant, il reste encore beaucoup à faire pour que la qualité et la rigueur de la formation offerte restent en phase avec le monde en constante évolution de la cybersécurité.

– Jacques Latour, chef de la sécurité, ACEI

Il est encourageant de voir une prise de conscience accrue des cybermenaces, mais il reste encore beaucoup à faire. Il n’y a pas de solution miracle pour la cybersécurité : elle nécessite une vigilance constante, des couches multiples et la sensibilisation des employés. Nous sommes déterminés à aider les entreprises et les institutions canadiennes à mettre en œuvre les outils, les plateformes et les processus nécessaires à la protection de leurs réseaux.

– Dave Chiswell, vice-président, développement de produits, ACEI

Ressources supplémentaires

Au sujet de l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet

L’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI) gère le domaine de premier niveau .CA au nom de l’ensemble de la population canadienne. De plus, l’ACEI conçoit des technologies et des services – tels que le D-Zone DNS Firewall – qui contribuent à l’atteinte de son objectif qui consiste à bâtir un meilleur Canada en ligne. L’équipe de l’ACEI exploite l’un des domaines nationaux de premier niveau (ccTLD) connaissant la croissance la plus rapide au monde, un réseau DNS mondial de haute performance et l’une des solutions de registre d’arrière-plan parmi les plus évoluées.