Aller au contenu principal
retourner

Les données les plus récentes de l’ACEI sur les essais de performance de l’Internet démontrent qu’un fossé numérique important persiste au Canada alors que sévit la pandémie de COVID-19.

MISE À JOUR: Depuis la publication de ce communiqué de presse, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes a annoncé 72 millions de dollars pour cinq projets d'accès Internet dans le nord du Canada - les premiers projets financés par son Fonds pour la large bande de 750 millions de dollars. Vous pouvez voir les détails ici.

Le 12 août 2020 – OTTAWA – Les nouvelles données de Mon test de performance Internet de l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet nous apprennent que l’important fossé numérique entre les milieux urbains et ruraux a persisté au cours des cinq premiers mois de la pandémie de COVID-19. En juillet, les vitesses de téléchargement médianes chez les Canadiens vivant en milieu rural étaient environ 10 fois plus lentes qu’en milieu urbain, alors que la performance de l’Internet dans les villes n’a cessé de s’améliorer et de surpasser les améliorations en milieu rural depuis que la pandémie a débuté.

Au début de mai, Maryam Monsef, ministre du Développement économique rural, annonçait que le gouvernement allait accélérer le déploiement de son Fonds universel à large bande (FULB) d’une valeur de 1,7 milliard de dollars pour contribuer ainsi à améliorer l’accès à l’Internet dans les régions rurales et promettait en juin qu’on allait lancer le fonds « au cours des prochains jours ». À ce jour, ni le FULB de 1,7 milliard de dollars ni le Fonds pour la large bande de 750 millions de dollars du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes n’ont annoncé de projets d’accès à l’Internet subventionnés. Depuis mars, près d'une vingtaine de communautés ont travaillé avec l'ACEI pour mieux comprendre l'accès Internet dans leur région immédiate.

Constatations principales 

  • Entre les mois de mars et juillet, les internautes en milieu urbain ont constaté que la vitesse de download en aval avait augmenté en moyenne de 25 Mb/s, alors que les vitesses en milieu rural sont restées pratiquement inchangées.
  • En juillet, on a établi que les vitesses de download médianes dans les régions rurales atteignaient 5,62 Mb/s comparativement à 51,54 Mb/s en région urbaine au Canada – soit presque dix fois moins (figure 1).
  • Depuis le début de la pandémie de COVID-19, les vitesses de download médianes ont plafonné à près de 5,5 Mb/s pour les internautes habitant en milieu rural (figure 2).
  • Les vitesses de download mesurées en milieu urbain ont presque doublé depuis le début de la pandémie. En mars, la vitesse de download médiane atteignait 26,16 Mb/s comparativement à 51,54 Mb/s en juillet.
  • Pour les utilisateurs habitant en milieu rural, les vitesses d’upload sont toujours 10 fois plus lentes qu’en milieu urbain, en moyenne, sans compter qu’elles diminuent depuis le début de la pandémie (alors qu’elles sont passées de 1,2 Mb/s en mars à 0,90 Mb/s en juillet).

Ces données proviennent des essais réalisés entre les mois de mai 2019 et juillet 2020 pour un total de 130 794 essais en milieu urbain et 56 982 en milieu rural. Depuis que l’ACEI a lancé son test de performance Internet, les Canadiens l’ont effectué à 720 000 reprises. Les Canadiens contribuent à promouvoir un Internet plus rapide pour tous en effectuant le test de performance Internet de l’ACEI à l'adresse performance.cira.ca.

Figures et graphiques

Figure 1


Figure 2


Figure 3 


Les communautés en action

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, l’ACEI a collaboré avec 18 nouvelles communautés pour évaluer la qualité de la connectivité à large bande locale en effectuant le test de performance Internet. À l'heure actuelle, près de 150 communautés travaillent avec l'ACEI pour mesurer la performance d'Internet au Canada, y compris:

  • Kelowna en Colombie-Britannique
  • Le comté Strathcona en Alberta
  • La Première nation Migisi Sahgaigan dans le nord de l’Ontario
  • La région de Durham en Ontario
  • Le comté Pictou en Nouvelle-Écosse

Le programme Comparer et mesurer les initiatives intelligentes de l’ACEI aide les gouvernements et les organismes locaux à créer une carte thermique qui représente la qualité de l’Internet dans leur région et à déterminer les endroits où une mise à niveau de la connectivité se fait plus urgente. Si votre organisme désire collaborer avec l’ACEI pour discuter de la façon dont fonctionne le programme, n’hésitez pas à communiquer avec nous en cliquant ici.

Citation de la direction

« La pandémie de COVID-19 a obligé le Canada à dépendre grandement de la large bande de qualité. Malheureusement, les données actuelles démontrent que les internautes habitant en milieu rural sont laissés pour compte en matière de vitesse et de qualité.  Nous attendons impatiemment les premières annonces de financement du Fonds universel à large bande (FULB) du gouvernement et du Fonds pour la large bande du CRTC. Nous pressons le gouvernement fédéral, le CRTC et les paliers de gouvernement locaux d’accélérer le versement du financement destiné à la large bande pour aider ainsi à assurer que tous les Canadiens ont accès dès que possible à un Internet plus rapide. »

- Byron Holland, président et chef de la direction de l'ACEI

Au sujet du test de performance Internet de l'ACEI

Le test de performance Internet de l’ACEI est un des tests les plus évolués en matière de vitesse et de qualité d’Internet. De plus, l’intérêt public constitue son fondement absolu. Les nœuds tests sont situés aux points d’échange Internet plutôt que dans l’architecture d’un FSI. Cela permet à l’ACEI de mesurer la performance réelle d’une connexion Internet, conformément aux conditions du réseau, ce qui reflète fidèlement l’expérience vécue par les internautes canadiens. Pour évaluer votre performance Internet, nous faisons appel à un test de diagnostic réseau nommé Network Diagnostic Test (NDT), lequel est fourni par M-Lab. Cette plate-forme permet aux Canadiens de mesurer la qualité de leurs connexions Internet – incluant les paramètres de vitesse, de latence, de gigue et de perte de paquets. Les Canadiens ont effectué au-delà de 720 000 tests sur la plate-forme depuis le mois de mai 2015.

Au sujet de l'ACEI

L’ACEI est un organisme à but non lucratif constitué de membres mieux connus pour gérer le nom de domaine Internet de niveau supérieur .CA au nom de tous les Canadiens. Alors que le mandat premier de l’ACEI concerne l'exploitation sûre, stable et sécuritaire du domaine .CA et des technologies sous-jacentes, l'organisation s’occupe également de brancher, de protéger et d’impliquer la communauté Internet au Canada et ailleurs en offrant des services de registre, de DNS et de cybersécurité de qualité supérieure.