Aller au contenu principal
retourner

OTTAWA, 1er juin 2022 - Un nouveau sondage commandé par CIRA suggère que si les Canadiens apprennent à vivre avec la COVID-19, le temps qu’ils passent devant un écran continue d’augmenter. Plus de la moitié des Canadiens (54 %) déclarent passer plus de cinq heures par jour en ligne (contre 36 % en 2016). Dans le même temps, près d’un quart (24 %) disent avoir été confrontés à du harcèlement en ligne. Les personnes âgées de 18 à 34 ans sont les plus susceptibles d’être confrontées au harcèlement, plus d’un tiers (37 %) affirmant en avoir été témoin ou victime en 2022. De même, les femmes craignent plus que les hommes d’être harcelées, 36% d’entre elles l’affirmant, contre 26 % des hommes en 2022. 

Alors que les Canadiens s’adaptent à une nouvelle normalité, beaucoup continuent de profiter des avantages du travail à domicile, quatre sur dix (39 %) indiquant qu’ils ne seraient pas disposés à travailler pour un employeur qui n’autorise pas le travail à distance. La majorité des personnes qui travaillent à distance (59 %) disent qu’elles portent habituellement des vêtements actifs ou athlétiques; près d’un tiers (30 %) disent porter des vêtements athlétiques tous les jours et un nombre similaire (29 %) disent qu’elles portent des chandails en coton ouaté, des chandails à capuchon et d’autres vêtements confortables presque tous les jours.

Alors que les Canadiens utilisent leurs écrans le plus souvent pour les courriels et les médias sociaux, la consommation excessive de télévision figure également sur la liste des cinq principales activités en ligne. Netflix et Amazon Prime sont les principales plateformes de diffusion en continu. Six Canadiens sur dix (61 %) sont abonnés à Netflix et plus d’un tiers (40 %) sont inscrits à Amazon Prime.

« Il est clair que les Canadiens sont rivés à leurs écrans et ne prévoient pas que cela change après la pandémie », a déclaré Tanya O’Callaghan, vice-présidente de l’investissement communautaire, de la politique et de la défense des intérêts chez CIRA. « Tout le monde s’attendait à ce que les Canadiens passent plus de temps en ligne au fil du temps, mais la pandémie a amplifié ce phénomène. Alors que la COVID-19 est toujours d’actualité, mais qu’un sentiment de normalité se profile à l’horizon, nous espérons que notre rapport et les constatations de l’enquête apporteront un éclairage utile à tous ceux qui en ont besoin alors que nous continuons à naviguer dans cette période unique de transition et de changement. » 

Les constatations, entre autres choses, sont présentées dans le Dossier documentaire sur Internet au Canada de CIRA et s’inspirent du sondage de The Strategic Counsel.  Les constatations seront publiées dans une série de blogues en quatre parties

Principales constatations : 

  • Plus de la moitié des Canadiens (54 %) disent passer plus de cinq heures en ligne par jour, contre 36 % en 2016. Seulement un quart (25 %) des Canadiens disent qu’ils se déconnecteront davantage une fois la pandémie terminée. 

  • Près d’un quart (24 %) des internautes ont vécu du harcèlement en ligne ou en ont été témoins. Ces expériences sont nettement plus nombreuses chez les jeunes, puisque plus d’un tiers (37 %) des 18 à 34 ans ont déclaré avoir été victimes de harcèlement en ligne en 2022. 

  • Trois Canadiens sur dix (31 %) disent avoir hésité à utiliser les médias sociaux ou à participer à une discussion en ligne par crainte du harcèlement en ligne. Les femmes sont plus susceptibles que les hommes d’avoir peur d’être harcelées, 36 % d’entre elles l’affirmant contre 26 % des hommes. 

  • Plus de la moitié des Canadiens (52 %) disent qu’ils obtiennent habituellement les nouvelles en visitant le site Web d’un média particulier. Les deuxième et troisième méthodes les plus courantes de consommation de nouvelles sont les recherches sur Google (47 %) et sur Facebook (34 %). 

  • Netflix reste de loin le fournisseur de contenu en ligne par abonnement le plus important, six Canadiens sur dix y étant abonnés (61 %). Amazon Prime continue de gagner en popularité avec quatre Canadiens sur dix (40 pour cent) abonnés (contre un sur quatre en 2020). 

  • De nombreux travailleurs à distance (59 %) optent pour des vêtements actifs ou athlétiques pendant les heures de travail, trois Canadiens sur dix admettant qu’ils le font tous les jours.  

À propos du Dossier documentaire sur Internet au Canada

Le Dossier documentaire 2022 sur Internet au Canada a été développé par CIRA au moyen d’une enquête en ligne menée par le Strategic Counsel. Un total de 2 000 internautes canadiens d’Internet (18 ans et plus) ont été interrogés par le biais d’un panel en ligne en mars 2022. Chaque année, CIRA produit le Dossier documentaire sur Internet au Canada à travers une recherche qui vise à déterminer les tendances de l’utilisation d’Internet au Canada. Cette année, CIRA publiera une série de blogues en quatre parties sur les constatations les plus marquants de son enquête annuelle. L’ensemble des constatations émanant de la recherche et présentant les dernières tendances de l’Internet canadien et les habitudes des utilisateurs en ligne sont disponibles ici. 

À propos de CIRA

L’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (CIRA) est un organisme à but non lucratif composé de membres, qui est surtout connu pour gérer le domaine de premier niveau .CA du Canada. La mission de CIRA est de construire un Internet de confiance pour tous les Canadiens. L’organisation offre une variété de programmes, produits et services qui incluent le programme d’investissement communautaire de CIRA, le DNS Firewall et l’une des solutions de registre d’arrière-plan les plus avancées au monde. Enfin, CIRA est un fier champion de l’Internet qui s’efforce continuellement de trouver de nouvelles façons d’accroître la sécurité en ligne et de soutenir les normes de sécurité Internet dans le monde entier.