Aller au contenu principal

Ottawa, ON – Le 29 juillet 2020 – Le Comité des mises en candidature de l'ACEI a sélectionné cinq candidats de partout au Canada qui possèdent une expérience variée et les compétences nécessaires afin de gérer le domaine .CA. Voici les noms des cinq candidats :

  • Corinne Charrette, Point-Claire, QC
  • Ryan Black, Vancouver, BC
  • Dan Byron, Stittsville, ON
  • Jill Kowalchuk, Calgary, AB
  • Alourdes Sully, Oakville, ON

L'ACEI était ravie par l'intérêt extraordinaire dans le cycle électoral de cette année. Le comité de mise en candidature a reçu plus de 80 candidatures de candidats hautement qualifiés à travers le pays. Apprenez-en davantage au sujet des candidats du comité en cliquant ici.

Appel de candidatures figurant sur la liste des membres

L’ACEI est maintenant à la recherche de candidatures de membres désirant faire partie du conseil d'administration. Les membres qualifiés de l'ACEI qui désirent se joindre au conseil peuvent demander à faire partie de la liste des candidats entre 14 h 00 HE le 29 juillet 2020 et 14 h 00 HE le 12 août 2020 à l'adresse cira.ca/election

Viendra ensuite une période de manifestation d’appui débutant le 26 août 2020 et se terminant le 9 septembre 2020. Les candidates et les candidats des membres doivent faire l'objet d’au moins 20 manifestations d’appui de la part des membres pour devenir un candidat final lors de l’élection du conseil d'administration. Le vote dans le cadre de l’élection du conseil d'administration se déroulera du 23 au 30 septembre 2020.

Voter pour le conseil d'administration de l'ACEI

Pour avoir le droit de voter, les détenteurs d’un domaine .CA doivent être des membres de l'ACEI avant la fin de la journée, le 2 septembre 2020 (21 jours avant le début de la période de scrutin) et rester membres actifs au moment de déposer leur vote.

Vous pouvez en apprendre davantage sur l’élection du conseil d'administration de l'ACEI sur le site à l'adresse cira.ca/election.

Au sujet des membres de l'ACEI

Si vous détenez un domaine .CA, vous pouvez devenir membre de l'ACEI. À titre de membre, vous aurez la possibilité de prendre part à nos processus de gouvernance en votant lors de l’élection du conseil d'administration et de l'assemblée générale annuelle. Vous pourrez également participer à nos activités locales de réseautage, de développement des affaires et de partage des connaissances en plus de vous tenir au fait des plus récentes initiatives de l'ACEI, des tendances dans l'industrie et des enjeux qui touchent les Canadiens sur une base quotidienne.  

OTTAWA — 16 juillet 2020 — Alors que les annonceurs de partout sur la planète s’engagent dans le plus grand boycottage de Facebook de tous les temps, de nouvelles données recueillies par l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI) montrent que le harcèlement et la toxicité des plateformes médiatiques inquiètent les Canadiens.

Trois Canadiens sur dix se disent réticents à utiliser les médias sociaux ou à participer à une discussion en ligne parce qu’ils sont préoccupés par le harcèlement. Facebook, en particulier, a été nommé par 41 % des Canadiens comme le site Web le plus toxique qu’ils utilisent.

Ces résultats ne constituent qu’un aperçu du portrait global établi sur les habitudes de consommation d’Internet des Canadiens pendant l’ère de la COVID-19. 

Principales constatations

  • Impossible d’arrêter - Un Canadien sur dix (11 %) se dit accro à l’Internet.

  • Fini la vaisselle - Un peu plus de la moitié des Canadiens (53 %) ont commandé de la nourriture en ligne en 2020. Il s’agit d’une augmentation considérable par rapport aux 27 % de 2019.

  • On fait une pause - Plus de la moitié des parents (58 %) imposent des règles visant à limiter le temps que leurs enfants de moins de 18 ans passent devant les écrans.

  • Les méthodes les plus communes sont les règles non écrites (51 %), les limites de temps d’utilisation lors des jours de la semaine (39 %) et les horaires (33 %).

  • Réseaux antisociaux - Trois Canadiens sur dix se disent réticents à utiliser les médias sociaux ou à participer à une discussion en ligne parce qu’ils sont préoccupés par le harcèlement.

    • Facebook a été nommé par 41 % des Canadiens comme le site Web le plus toxique qu’ils utilisent.

    • Un peu moins des deux tiers des Canadiens (63 %) disent ne pas se sentir harcelés sur Facebook.

  • Comment le savent-ils? - Plus du tiers des Canadiens (37 %) pensent que leur téléphone cellulaire capte leurs conversations sans leur permission.

  • Merci Alexa - 70 % des Canadiens ont dit « s’il vous plaît » et « merci » à leur assistant à commande vocale, tandis que le tiers des Canadiens ont blasphémé à l’endroit de leur assistant à commande vocale.

Propos tenus par les porte-parole :

Les Canadiens ont adopté l’économie numérique à une vitesse sans précédent pendant la pandémie de la COVID-19. Les résultats parlent d’eux-mêmes; les Canadiens achètent, se rencontrent et apprennent en ligne plus que jamais. Nous sommes fiers que le domaine .CA demeure toujours un symbole de confiance sur le Web.

Byron Holland, président et chef de la direction, Autorité canadienne pour les enregistrements Internet

Ressources supplémentaires

À propos du dossier documentaire sur l’Internet du Canada

L’ACEI a produit le dossier documentaire sur l’Internet du Canada 2020 de l’ACEI grâce à un sondage en ligne mené par The Strategic Counsel. Le but de l’étude de l’ACEI est d’observer les tendances dans l’utilisation de l’Internet au Canada. Au total, 2 000 adultes canadiens (de 18 ans et plus) ont répondu au sondage mené entre le 24 et le 31 mars 2020. L’échantillon du sondage est pondéré proportionnellement à la population de chaque province. Il est également proportionné par âge et par sexe.

Au sujet de l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet

L’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI) gère le domaine de premier niveau .CA au nom de l’ensemble de la population canadienne. De plus, l’ACEI conçoit des technologies et des services — tels que le D-Zone DNS Firewall — qui contribuent à l’atteinte de son objectif qui consiste à bâtir un meilleur Canada en ligne. L’équipe de l’ACEI exploite l’un des domaines nationaux de premier niveau (ccTLD) connaissant la croissance la plus rapide au monde, un réseau DNS mondial de haute performance et l’une des solutions de registre d’arrière-plan parmi les plus évoluées.

 

Combien un domaine coûte-t-il à enregistrer? Quelle est la valeur que cela apporte à votre entreprise?

La confiance est complexe et se trouve au cœur de notre façon de travailler à l’ACEI. Voici cinq façons dont nous avons intégré la confiance à notre culture.

Ces projets aideront les Canadiens à accéder à des services Internet accélérés et à rester en sécurité chez eux en télétravail ou en formation en ligne.

Le 25 juin 2020, OTTAWA – Aujourd’hui, l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (l’ACEI) a annoncé les derniers récipiendaires de son initiative de subvention de 1,25 million de dollars du Programme d’investissement communautaire. Les 20 projets contribueront à améliorer les infrastructures Internet, la littératie numérique et les connaissances pratiques en cybersécurité pour les étudiants et les collectivités autochtones, rurales et nordiques dans tout le pays.

L’annonce accompagne le maintien des mesures préventives relatives à la COVID-19 dans la plupart des régions du pays. Même si le télétravail, les achats en ligne et les formations en ligne ont contribué à garder des millions de Canadiens au travail, à l’école et en contact avec leurs proches, les services Internet de qualité supérieure demeurent encore hors de portée de trop de personnes. En avril, l’ACEI a constaté que le nombre de Canadiens travaillant à domicile s’est multiplié par un facteur de sept et que les débits de transmission en aval en milieu rural étaient presque 12 fois plus lents qu’en milieu urbain. L’ACEI est convaincu que ces projets permettront aux Canadiens d’accéder à des services Internet à plus grand débit et de rester en sécurité grâce aux activités en ligne.

Voici quelques exemples de projets qui permettront d’améliorer la connectivité dans les collectivités autochtones et rurales :

  • reBOOT Canada travaillera avec des jeunes vivant en milieu autochtone ou rural dans cinq petites collectivités du nord de l’Ontario pour les former à configurer et à faire fonctionner des zones d’accès sans fil gratuit.
  • Première Nation de Couchiching
    La Première Nation de Couchiching dans le nord-ouest de l’Ontario mènera une étude sur les options de connectivité par fibre optique à haut débit pour améliorer l’accès Internet à ses 800 résidents.
  • Siksika Health Services dans le sud de l’Alberta modernisera les infrastructures Internet de cinq édifices du centre de la collectivité, assurant des services d’Internet à haut débit aux jeunes, aux personnes âgées, aux effectifs et à la collectivité en général.

L’équipe d’ACEI sera ravie d’organiser des entretiens avec des bénéficiaires de subventions à leur demande. La liste complète où figurent les 20 bénéficiaires de subventions peut être consultée ci-dessous.

Points saillants

La liste des bénéficiaires de subventions de l’année se répartit comme suit :

  • 85 pour cent des projets financés profitent aux étudiants
  • 65 pour cent profitent aux collectivités autochtones
  • 50 pour cent profitent aux collectivités rurales
  • 35 pour cent profitent aux collectivités nordiques
  • Cette année, les domaines d’intervention sont la littératie numérique, les infrastructures, la cybersécurité et l’animation communautaire.
  • C’est la première année qu’un projet du Yukon reçoit une subvention.
  • Le Programme d’investissement communautaire a octroyé jusqu’ici 7,95 millions de dollars pour le financement de 171 projets.

 

Citation de la direction

« Les enjeux que présente cette pandémie font que l’accès Internet de grande qualité est d’autant plus important pour assurer la sécurité de tous. Le mandat de l’ACEI est de renforcer la confiance des Canadiens à l’égard de l’Internet, mais nous avons besoin des contributions de tous. C’est pourquoi, chaque année, nous investissons une part importante de nos recettes dans notre Programme d’investissement communautaire, dans le but de venir en appui aux organismes qui font progresser notre mission et contribuent à la promotion de la confiance des activités en ligne. Une fois de plus, nous sommes très fiers d’annoncer une série exceptionnelle de projets qui permettront d’améliorer les vies numériques des Canadiens en ces temps très difficiles. »

- Byron Holland, président et directeur général de l’ACEI


Bénéficiaires de subventions du Programme d’investissement communautaire en 2020

Alberta

  • Siksika Health Services | Infrastructure
    Ce projet du sud de l’Alberta modernisera les infrastructures Internet de cinq édifices du centre de la collectivité, assurant un débit élevé de transmission de données sur Interne aux jeunes, aux personnes âgées, aux effectifs et à l’ensemble de la communauté.

Colombie-Britannique

  • Oceanside Community Makerspace Society | Infrastructure 
    La Oceanside Community Makerspace Society assurera l’accès Internet tant à l’intérieur des classes que dans les activités parascolaires des bambins du niveau maternel aux élèves du secondaire pour qu’ils communiquent avec d’autres enfants et étudiants de la région pour collaborer en ligne sur des projets axés sur les technologies

Nouveau-Brunswick

  • New Brunswick Community College | Cybersécurité
    New Brunswick Community College est en train de créer un laboratoire où les étudiants en informatique pourront s’exercer à détecter et à contrer des cyberattaques en ayant accès à des outils spécialisés pour effectuer des simulations et apprendre de cas type.

Ontario

  • Assembly of First Nations | Engagement communautaire
    Ce projet permet de créer un groupe de réseautage en matière de stratégie de connectivité pour les Premières Nations qui rassemble des professionnels de la technologie pour trouver et faire avancer des solutions soutenant l’accès à Internet des Premières Nations.
  • Christie Lake Kids | Littératie numérique
    Le programme réservé aux filles de Christie Lake Kids offrira une série d’ateliers de littératie numérique aidant à parfaire les compétences numériques des adolescentes et des jeunes femmes pour les engager sur la voie d’une carrière remplie de succès. 
  • Mohawk College | Littératie numérique
    Mohawk College enseignera les principes fondamentaux de ce qui constitue l’accessibilité Web et comment faire en sorte que les sites Web soient accessibles pour tous les Canadiens en créant deux cours avec des modules de formation ciblant les élèves du secondaire et les étudiants de niveau postsecondaire.
  • Mohawk College | Cybersécurité
    Mohawk College mettra au point trois trousses de formation de cybersécurité pour les élèves du secondaire et les étudiants de niveau postsecondaire visant les événements de marathons de programmation de Mohawk College, les étudiants de niveau postsecondaire indigènes de la Six Nations Polytechnic ainsi que pour les étudiants en journalisme, en communication et en administration.
  • STEAM Education Centres Incorporated | Littératie numérique
    I-STEAM est un projet de conception et de recherche participatif pour assurer un programme de formation dans le domaine de la science, des technologies, du génie, des arts et des mathématiques (STGAM) aux jeunes autochtones de l’école élémentaire d’Antler River, sise sur le territoire de la Première Nation des Chippawas de la Thames
  • FOCUS Media Arts Centre | Littératie numérique
    FOCUS Media Arts Centre mettra en liaison de jeunes autochtones et des étudiants souffrant de discrimination ethnique ou raciale des quartiers de Regent Park à Toronto avec des partenaires d’enseignement pour un programme parascolaire de littératie numérique.
  • Parkdale Centre for Innovation | Littératie numérique
    Parkdale Centre for Innovation transfère son programme de formation en entrepreneuriat en ligne pour que ceux qui habitent en dehors de la collectivité de Parkdale à Toronto puissent accéder au curriculum et participer à un incubateur d’entreprises virtuel.
  • reBOOT Canada | Infrastructure
    reBOOT Canada travaillera avec des jeunes vivant en milieu autochtone ou rural dans cinq petites collectivités du nord de l’Ontario pour les former à configurer et à faire fonctionner des zones d’accès sans fil gratuit.
  • TakingITGlobal | Littératie numérique
    Connexions Nord élargira sa vidéothèque de séances vidéo interactives à haute définition en temps réel, en rassemblant des contenus éducatifs d’expériences et de perspectives non offertes localement aux jeunes autochtones des collectivités éloignées.

Québec

  • Kids Code Jeunesse | Littératie numérique
    Kids Code Jeunesse collaborera étroitement avec les dirigeants du secteur public, du monde de l’enseignement et les chefs de file du secteur privé, #kids2030 intègre la littératie numérique dans des ateliers en classe pour contribuer à traiter de questions éthiques liées à l’intelligence artificielle (IA) et au rôle de l’IA dans l’atteinte des objectifs de développement durable de l’ONU.
  • Université McGill | Littératie numérique
    Des chercheurs du Département de géographie de l’Université McGill développeront une ressource interactive d’enseignement pour des étudiants démontrant comment des contenus diffusés publiquement peuvent mener à l’identification des personnes par l’exposition de leur localisation.
  • Université Concordia | Cybersécurité
    Des chercheurs de l’Université Concordia mèneront un projet de recherche en cybersécurité pour concevoir des méthodes pour analyser la prolifération de domaines avancés d’hameçonnage qui peuvent également héberger d’autres contenus malveillants.
  • Alternatives/Université de Montréal | Engagement communautaire
    Alternatives et l’Université de Montréal formeront un partenariat pour créer un institut de recherche et d’engagement communautaire en ligne destiné à la jeunesse, à l’intersection de la littératie numérique, de la gouvernance de l’Internet et de la promotion des droits de la personne, particulièrement ceux des minorités et des femmes.
  • Université McGill | Littératie numérique
    Des manuels d’enseignement et des programmes de formations seront créés pour aider les enseignants à développer la littératie numérique chez les enfants de maternelle jusqu’aux élèves du secondaire leur permettant d’acquérir des compétences de détection de fausses informations, sur la base des résultats des groupes de discussion qui étudient les comportements des étudiants dans des environnements d’apprentissage sur le Web.
  • Youtheatre | Littératie numérique
    Youtheatre produira une version numérique de Pandora, leur spectacle de secondaire sur l’éducation sexuelle en ligne et la pornographie, qui aide les adolescents à apprendre comment naviguer des sites en ligne prônant une vie sexuelle saine.

Yukon

  • Yukon Learn Society | Littératie numérique
    Le programme de tutorat informatique des aînés de la Yukon Learn Society travaillera avec des personnes âgées au Yukon pour s’assurer qu’ils obtiennent des formations sur le mode d’emploi des nouvelles technologies, et des compétences de base en informatique.

Pour en savoir plus sur le Programme d’investissement communautaire, rendez-vous sur le site cira.ca/fr/subventions

Tout sur le Programme d’investissement communautaire de l’ACEI

L’ACEI a pour mission de renforcer la confiance qu’ont les Canadiens de l’Internet par l’entremise du Programme d’investissement communautaire qui finance des organismes de bienfaisance, des organisations à but non lucratif et des institutions de recherche qui aident à améliorer l’Internet au Canada. L’ACEI est mieux connue pour son rôle dans la gestion du domaine .CA au nom de tous les Canadiens. Bien que cette tâche demeure notre mission principale, nous avons l’objectif beaucoup plus vaste de renforcer l’Internet canadien, étant nous-mêmes un organisme à but non lucratif composé de membres. Le Programme d’investissement communautaire est une de nos plus précieuses contributions à cet objectif et il finance des projets dans les domaines des infrastructures, de la littératie numérique, de la cybersécurité et de l’engagement communautaire. Chaque nom de domaine .CA enregistré ou renouvelé contribue à ce programme. L’ACEI a contribué jusqu’ici à hauteur de 7,95 millions de dollars aux subventions du Programme d’investissement communautaire.

 

Au sujet de l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet

L’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI) gère le domaine de premier niveau .CA au nom de l’ensemble de la population canadienne. L’ACEI a aussi pour mission de mettre au point des technologies et des services de cybersécurité qui contribuent à l’atteinte de son objectif de renforcer la confiance des Canadiens à l’égard de l’Internet. L’équipe de l’ACEI exploite l’un des domaines nationaux de premier niveau (ccTLD) connaissant la croissance la plus rapide au monde, un réseau DNS mondial d’une grande efficacité et l’une des solutions de registre d’arrière-plan parmi les plus évoluées.

Contacts
L'état de l'Internet
News release

Compte tenu des défis uniques auxquels sont confrontés les utilisateurs d’Internet pendant la COVID-19, nous avons décidé de souligner quelques projets que nous finançons pour aider davantage de Canadiens à accéder à Internet.

Êtes-vous passionné par l’Internet? Voulez-vous contribuer à façonner l’avenir numérique du Canada? Voici votre chance de vous joindre au conseil d’administration de l’ACEI et de nous aider à bâtir un Internet de confiance pour les Canadiens.

Ce que vous devez savoir sur le prochain processus électoral de l'ACEI.

S'abonner à