Aller au contenu principal

Le DNS de 91 % des services de santé est vulnérable, au contraire de celui de l’unité de services de santé du comté et de la ville de Peterborough

 

Cette semaine, l’ACEI a annoncé un déploiement de sa solution Anycast D-Zone .CA au sein de l’unité de services de santé du comté et de la ville de Peterborough. D’une certaine façon, ce déploiement est un appel à l‘action lancé à la communauté canadienne des soins de santé. Nous nous trouvons aujourd’hui devant un nouvel éventail de bases de données, de capteurs, de sondes et d’autres dispositifs destinés aux établissements de soins de santé. De plus, alors que les personnes qui assurent les services de première ligne ou les gens à la haute direction de ces organismes sont de plus en plus connectés, les dirigeants principaux de l’information doivent suivre le rythme.

Les services numériques et la tenue des dossiers électroniques représentent un virage de premier plan pour le système de santé canadien. Alors que de plus en plus de données et de renseignements sont transférés et stockés en ligne, les organisations du domaine de la santé ont besoin de solutions sécuritaires et fiables qui leur permettent de veiller à leurs activités comme il se doit de nos jours.

David Chiswell, vice-président ‒ développement de produits à l’ACEI

Nous disposons d’indications nous permettant de conclure qu’au sein des organismes de soins de santé canadiens, l’infrastructure DNS laisse à désirer. Les experts du DNS de l’ACEI ont évalué 300 hôpitaux et établissements de soins de santé. Ils ont ainsi pu conclure que 91 % des organismes étudiés n’ont pas pris les mesures qui s’imposent pour protéger leur DNS contre les pannes, peu importe qu’elles soient provoquées par une défaillance du réseau ou une attaque par déni de service.

Une infrastructure DNS résiliente est un important moyen de défense et d’atténuation des risques. Toutefois, jusqu’à présent, les professionnels des TI n’en ont pas fait leur priorité. Qu’une attaque par DDoS vise directement le DNS faisant autorité ou, comme c’est le plus souvent le cas, que les ressources du réseau DNS soient épuisées par une attaque contre la couche application, au bout du compte, le résultat est le même : plus rien ne fonctionne. Les dirigeants principaux de l’information au sein des organisations canadiennes des soins de santé ne peuvent se permettre d’ignorer les risques qui menacent leur DNS.

Avec une couverture canadienne de plus d’envergure que tout fournisseur mondial de service DNS, notre solution Anycast D-Zone .CA convient à merveille aux établissements qui sont au service des internautes canadiens. La meilleure performance dont profitent les internautes canadiens et la protection accrue contre les attaques mondiales contribuent à protéger les données des patients et à faire en sorte que les activités se déroulent rondement.

Sachant tout cela, le DNS de votre organisation est-il vraiment tel qu’il devrait être? Emboîtez le pas à Peterborough et au bout du compte, vous vous épargnerez bien des tracas.