Aller au contenu principal

Un nom de domaine est comme votre adresse civique sur le Web : il indique à tout le monde où vous trouver et dans quel quartier vous vous situez. Tout comme une adresse municipale, un nom de domaine peut vous en dire beaucoup sur l’emplacement : Est-il proche de moi? Est-ce un bon quartier?

C’est pourquoi la confiance est si importante lorsqu’il s’agit de choisir votre nom de domaine, et c’est exactement la raison pour laquelle nous travaillons si dur pour que les domaines .CA soient sûrs et sécurisés. Cependant, ne nous croyez pas sur parole, voici cinq raisons pour lesquelles les Canadiens font confiance aux domaines .CA.

1. .CA signifie le Canada

C’est simple, .CA signifie littéralement Canada et lorsqu’il s’agit de confiance, il est difficile de battre la réputation internationale du Canada. Si votre site Web provient d’un domaine .CA, les visiteurs sauront automatiquement que vous êtes canadien et les Canadiens ont tendance à se serrer les coudes.

2. Deux lettres et un point - beaucoup d'informations

Effectuons une petite expérience.

Vous cherchez un bon endroit pour acheter des biscuits à l’érable comme cadeau de remerciement pour le sympathique bûcheron d’à côté qui a aidé à repousser une attaque d’élan. Les deux premiers résultats sont :

  • cookiesbythecrate.ca
  • cookiesbycorrine.com

Selon vous, quel site Web est le plus susceptible :

  • ...d’expédier au Canada?
  • ...d’afficher des prix en dollars canadiens?
  • ...d’utiliser du vrai sirop d’érable ambré de catégorie A du Québec?

Le fait d’avoir un nom de domaine en .CA fournit aux clients potentiels beaucoup d’informations avant même qu’ils ne cliquent sur votre lien. Le fait de savoir que votre entreprise s’adresse spécifiquement aux Canadiens augmente la confiance d’un client potentiel et répond à un grand nombre de ses questions avant même qu’il ne visite votre site Web. 

3. Exigence de présence canadienne

Une femme nommée Michelle (nom fictif) travaille au service de la conformité ici à l’ACEI. Michelle reconnaît que beaucoup de gens aimeraient être Canadiens (parce que nous sommes tellement géniaux!), mais elle n’aime pas vraiment que des Californiens, des Catalans ou des comptables agréés de Casablanca essaient d’enregistrer un nom de domaine .CA. En effet, l’ACEI applique une exigence de présence au Canada qui signifie que seules les personnes ou les entreprises présentes au Canada peuvent enregistrer un nom de domaine .CA.

Pourquoi est-ce important? Étant donné que nous avons un service de conformité qui supervise tous les enregistrements de domaine .CA, il est beaucoup plus difficile pour les gens mal intentionnés portant des pulls molletonnés effrayants d’enregistrer un nom de domaine .CA à des fins malveillantes.

Maintenant je sais ce que vous dites : « Mais M. Callaghan, tous les pays n’ont-ils pas ces règles? » Premièrement, M. Callaghan est mon père, appelez-moi Spencer. Deuxièmement, non, ils n’en ont pas. En fait, certains domaines comme .CO étaient autrefois exclusivement réservés à la Colombie, mais ils sont maintenant accessibles à presque tout le monde.

4.  Les domaines .CA sont sécurisés

Commençons par dire les vraies choses : rien n’est sécurisé à 100 %. S’il est possible d’infiltrer les réserves stratégiques de sirop d’érable, rien n’est infaillible.

Cela dit, les domaines .CA sont parmi les mieux protégés sur Internet. Le SpamHaus Project, une organisation internationale à but non lucratif qui surveille les pourriels et les cybermenaces connexes telles que l’hameçonnage, les logiciels malveillants et les réseaux de zombies, possède une liste des 10 domaines de premier niveau les plus surutilisés.

Le pire domaine est le .TK avec l’indicatif de pays TLD pour Tokelau, un territoire de la Nouvelle-Zélande, dont l’indice de malveillance (leur terme, que j’adore) est de 5,33. Cet indice tient compte de facteurs tels que les domaines utilisés pour envoyer des pourriels, les domaines qui hébergent des logiciels malveillants et d’autres activités douteuses.

Ils ont même une équation intéressante que je ne comprends pas, mais qui semble impressionnante :


Quel est donc l’indice de malveillance des domaines .CA? Un maigre 0,05, qui indique que seulement 0,9 % de tous les domaines .CA sont utilisés à des fins malveillantes. Pour vous situer dans le contexte, voici les indices de malveillance d’autres domaines TLD courants :

  • .com = 5,3 %, mauvais (indice de 0,66)
  • .net = 4,5 %, mauvais (indice de 0,44)
  • .org = 3,5 %, mauvais (indice de 0,30)
  • .biz = 18,6 %, mauvais (indice de 1,58)
  • .info = 10,5 %, mauvais (indice de 0,95)

Il faut préciser que l’indice de malveillance n’est pas un terme ironique, comme l’indice d’ingéniosité, où nous nous situons bien en haut du classement.

5. Nous protégeons les informations personnelles par défaut.

Si vous enregistrez un domaine .CA en tant qu’entreprise ou société, vos coordonnées feront partie d’une base de données en ligne appelée WHOIS. Il s’agit essentiellement d’un moyen de savoir quelles entreprises possèdent quels domaines.

Mais que faire si vous êtes un particulier qui ne souhaite pas que son adresse personnelle soit publiée sur Internet?

Nous avons pensé à cela, et c’est pourquoi tous les domaines .CA enregistrés par des particuliers comprennent une protection gratuite de la vie privée par le biais de l’outil WHOIS. Si quelqu’un recherche un domaine enregistré par un particulier, les coordonnées de ce dernier sont censurées. Si quelqu’un veut contacter le propriétaire d’un domaine avec une protection de la vie privée, il doit utiliser le formulaire de remise de message sur notre site Web qui transmet le message au titulaire. 

Voilà, vous savez tout maintenant. Les Canadiens font confiance au .CA parce que, comme un de ces chapeaux d’hiver avec des rabats (comment s’appellent-ils d’ailleurs?), les domaines .CA vous soutiennent, ou vous recouvrent, ou peu importe...